25 mai 2015

Lundi 25 mai : Oliva de Plasencia ==> Aldeanueva del Camino 25,5 kms

Aujourd'hui est un grand jour : nous allons passer sous l'arc de Caparra qui est le symbole choisi par les espagnols pour représenter la Via de la Plata. Après un PDJ copieux, nous démarrons notre marche à 6h30. Un chemin direct relie Oliva de PLASENCIA à l'arco de CAPARRA.

Ce chemin n'est pas indiqué dans le guide mais est très bien flèché dès la sortie de Plasencia. J'ai dû improviser en suivant le groupe et non le guide !
 
Nous commencons par traverser pendant plusieurs kilomètres un magnifique élevage de taureaux. Les clôtures, les abreuvoirs, les portails tout est luxueux comme le montre les photos. Puis, ensuite nous continuons sur un camino plus classique qui ressemble encore à la savane africaine. Nous débouchons sur l'arco de CAPARRA qui est entouré de ruines romaines encore en fouilles. Nous prenons de nombreuses photos.
 
Plus loin, le groupe se sépare en deux, un raccourci indiqué par mon guide permet d'économiser 2 kms soit une demie-heure mais en longeant la route. Ceux qui marchaient en tête ne connaissaient pas cette option. Je les devance et arrive pour une fois premier à l'albergue où finalement nous nous retrouvons à douze. Le dortoir est réparti dans 2 pièces. Celui-ci est un peu chère 15 euros + 2 euros de PDJ.
 
Nous faisons la connaissance de nouveaux pèlerins (américains et allemands) que nous croiserons quelques fois. Beaucoup sauteront des étapes ou finiront prochainement leur camino dans les prochaines grandes villes (Salamanca ou Zamora). 

Je déjeune et je dîne avec OTTO au restaurant.
 
 
06h30 :
 
 
 
 
Une grande ligne droite de plusieurs kms et clôturée qui traverse un magnifique élevage de taureaux. 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 un abreuvoir
 
 
 
 
 
 
 
08h05 : l'ARCO DE CAPARRA symbole de la Via de la PLATA 
 
 
 
 
 
Nous portons encore nos polaires car il souffle un petit vent frisquet.
 
 Avec Marie
 
 Avec Otto
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
09h30 : 
 
 
Il fait très chaud et le soleil tape dur. Celui-ci est dans notre dos le matin et sur le côté droit vers 11h. Il en sera toujours ainsi jusqu'à Ourense. La crème anti UV donnée par Nadine n'est pas discrète : elle reste blanche : la preuve ! 
 
 
 
Beaucoup de cigognes. 
 
 
 
12h30 : arrivée à ALDEANUEVA DEL CAMINO
 
 
 
 
 
 
 
Les jeunes de l'association SEUIL dont je suis adhérent se sont également arrêtés dans cette albergue. 
 
 
 
 
 
 


26 mai 2015

Mardi 26 mai : Aldeanueva del Camino ==> Calzada de Béjar 22,5 kms

 
Après un PDJ aussi copieux que celui de la veille, je démarre ma marche à 6h45 et par 6 kms sur la N630.
 
Le vent est toujours aussi frais. Il souffle assez fort et de face. 
 
Je traverse BANOS DE MONTEMAYOR avant d'entamer une très forte montée en suivant une longue voie romaine restaurée puis, je croise de nombreux vestiges romains : ponts, voies romaines, miliario (bornes)....
 
Je passe le col PUERTO DE BEJAR à 945 m sans difficulté.
 
J'arrive vers 12h15 à l'albergue Alba y Soraya. Je suis arrivé le dernier et tous les lits bas sont pris. Comme l'albergue fait également Casa rural, je choisi de prendre une chambre seul pour 20 euros. C'est un bon choix car demain je pourrais faire la grasse matinée : l'étape ne fait que 20 kms. Mais une mauvaise surprise m'attend au réveil...
 
Après mettre installé, douché et une fois la lessive faite, je rejoins les autres à l'albergue pour étendre mon linge, discuter et prendre un repas en commun (9 euros). Idem pour le dîner.
 
Je rejoins ensuite ma chambre pour faire une sieste. Ma chambre est fraîche et la couette est la bienvenue. 
 
 06h45 :
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 Santiago : 569 kms
 
09h10 : en me retournant : BANOS DE MONTEMAYOR :
 
 
Belle voie romaine restaurée mais cela monte dur !
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
10h30  
 
 Pause 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
12h20 : arrivée à Calzada de béjar 
 
 
 
 
Piera et Flavio m'accueillent. Ils sont maintenant habitués à me voir arriver bien après tout le monde.
Pour eux, la douche est prise et la lessive faite quand j'arrive. 
 
 
 
Ma belle chambre,très propre mais une mauvaise surprise  m'attend demain au réveil ! 
 
 
 
 
 
 
 
Repos et sieste après la marche. 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

27 mai 2015

Mercredi 27 mai : Aldeanueva ==> Fuenterroble de Salvatierra 20 kms

Au réveil, mauvaise surprise : j'ai été piqué par des punaises de lit aux deux bras, aux jambes ainsi qu'à la taille et au cou bref la totale.
 
Cette race de punaise devait être virulente car certains boutons suppurent déjà signe d'infection. Ces piqûres sont d'autant plus suprenantes que la chambre où j'ai dormi est très propre et carrelée. Les autres pèlerins qui ont dormi dans l'albergue n'ont rien eu. Comme quoi...
 
J'aurai l'occasion d'être à nouveau piqué plus tard notamment à l'oeil. D'autres pèlerins le seront aussi dans d'autres albergues. Bref, la punaise de lit devient un fléau en Espagne. Les traces des piqûres disparaitront seulement au bout de 10 jours.
 
Cela ne m'empêche pas de prendre un bon petit déjeuner (3 euros) puis de démarrer la marche vers 7h00. Marche agréable surtout le dernier petit sentier à travers bois, murets en pierre et herbes hautes.
 
Je m'arrête  à Valverde de ValdelaCasa boire dans un bar un cafe con leche et j'arrive vers 12h30 dans "el albergue parroquial" (auberge paroissiale). Nous serons une vingtaine de "pèlerins".
 
Je déjeune (pâtes et thon) avant ma douche car j'ai très faim puis je sors faire qq courses pour demain. Le village est désert comme hier.
 
Nous sommes invités à 19h à la messe qu'un curé officie chaque jour pour les peregrinos ce qui est rarissime. J'y vais en compagnie de plusieurs pèlerins. Le curé nous parle de la fuite des apôtres lors de l'arrestation de Jésus et de St Jacques qui fut un des premiers a être supplicié. Le curé nous demande notre prénom et d'où nous venons puis nous entourons l'autel en nous tenant par la main . Le curé nous bénit. Un des moments forts du pèlerinage trop rare hélas car en Espagne quasimment toutes les églises sont fermées. Même dans ce pays, l'église catholique traverse une importante crise de vocation ! 
 
L'hospitalier nous emmène ensuite dans une autre église plus grande pour la visiter. il y a de nombreuses statues en bois puis nous montons au clocher où nous pouvons admirer la vue.
 
Lorsque nous redescendons, l'hospitalier entonne des chants jacquaires. C'est très beaux ! Dommage, les pèlerins sont plus occupés à prendre des photos de l'église qu'à écouter.
Ensuite, je vais diner avec OTTO dans un bar qui a installé qq tables sur le trottoir.
 
Malgré mes piqûres qui me démangent, je passe une bonne nuit.  
 
 
 
Piqûres de punaises 
 
 
 
 
07h00 :
 
 
Séville : 443 kms et Santiago : 541 kms J'en suis presqu'à la moitié !
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
08h40 : 
 
 
 
 
 
09h20 : Valverde de Valdelacasa
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
11h15 : 
 
 
 
 
 
 au loin Fuenterroble
 
 
 
 
 
12h30 : 
 
 l'albergue
 
 
 
 
 
19h50 nous nous rendons à l'église : 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Posté par ceyac44 à 09:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
28 mai 2015

Jeudi 28 mai : Fuenterroble de Salvatierra ==> San Pedro de Rozados 29,5 kms

Je me lève à 6h30. La journée commence par un petit plaisir : une jeune cycliste dont le lit est proche du mien se lève en même temps que moi. Elle retire son tee shirt pour enfiler son soutien gorge et dévoile ainsi ses seins galbés et pointus. Elle a une superbe poitrine. Un merveilleux souvenir :)

Bon revenons à mon pèlerinage !  Je prends mon PDJ avec l'hospitalier. Il est furieux car beaucoup de pèlerins sont partis très tôt ce matin sans prendre le PDJ qu'il avait préparé pour 7h00 et sans rien lui dire (pas de merci et pas d' au revoir). Pour beaucoup 7h00, c'est trop tard. Pas pour moi en tout cas ! Je démarre la marche à 7h20 et c'est parti pour 29 kms !
 
Beau chemin jusqu'à la CRUZ de SANTIAGO au PINO de DUENA (1169 m) où il y a un magnifique panorama sur la vallée. Puis ensuite, ce n'est plus qu'un chemin sans ombre ou de la route pendant 10 kms.
 
A la pause, je ne me suis pas aperçu que la pipette de ma réserve d'eau était restée ouverte. Mon eau s'est vidée et je suis maintenant à sec. je dois parcourir les 10 derniers kms sans boire et entre 12h00 et 14h00, le soleil tape dur !
 
En arrivant, je prends une chambre au Centro de Tourismo Rural (c'est assez cher 25 euros sans PDJ car les 2 albergues sont petites et déjà pleines à l'heure où j'arrive. Le reste du groupe étant parti très tôt (voir plus haut) est installé dans les albergues. 
 
Je déjeune à 15h00 à mon hôtel. Très bon repas pour 9 euros. 
 
 
 07h55 : 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 lavande papillon
 
 
 
 
 
 
 11h20 :
 
 La croix de Santiago au sommet du Pico de DUENA
 
 
 
 
Beaucoup de lavandes papillons 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
14h20 : terme de l'étape du jour
 
 
 
 
 
 

29 mai 2015

Vendredi 29 mai : San Pedro de Rozados ==> Salamanca 23,5 kms

Je démarre tranquille vers 7h00. Je n'ai rien noté dans mon calepin de spécial sur cette marche. J'arrive vers 14h00 à Salamanca (Salamanque en français). C'est une des plus belles villes d'Espagne qui possède la plus vieille université espagnole encore en activité et de très bonne réputation. De ce fait, il y a de nombreux jeunes dans la ville.

Je passe en arrivant devant la très belle cathédrale,  mais la priorité est de trouver une chambre. Je me pose sous un porche et j'appelle divers pensions et hôtels :  si tous ont bien une chambre de libre pour ce soir, ils sont complets pour le week-end et comme j'ai l'intention de rester dans Salamanca demain pour la visiter, ça colle pas !! Finalement, après plusieurs tentatives infructueuses, je trouve à l'hôtel IMPERATRIZ (calle MAYOR, entre la Plaza Mayor et la cathédrale donc très bien situé) une chambre à un lit, qui se trouve près de l'accueil mais qui me convient très bien pour 33 euros/jour.
 
Douche et lessive puis, je ressors pour visiter l'ancienne cathédrale (il y a 2 cathédrales à Salamanca), le petit musée intérieur et les toits. Je  déjeune ensuite calle Mayor (rue principale ou littéralement grande rue). Pas terrible, un peu arnaque !
 
Je rachète un chargeur pour mon téléphone car j'ai oublié le mien dans un albergue et des écouteurs. Je rencontre Marie, rendez-vous est pris pour l'apéro d'adieu puisqu'elle continue le camino demain. Comme on a des dificultés pour se fixer une heure et un lieu de rendez-vous, je lui dit de laisser faire le destin, on finira par se retrouver ce soir :).
 
Je me balade en ville tranquillement et vers 20h00 en traversant la plaza Mayor, j'entends qu'on m'appelle : c'est Marie qui est à une table avec un couple de peregrinos Nîmois très sympathiques qui arrêtent pour cette année leur camino à Salamanca. Ceux-ci m'offrent un verre de vino blanco puis c'est ma tournée. Je dîne ensuite avec eux alors que Marie rentre à l'albergue.
  
 
07h15: 
 
 
 
 
 
10h35: 
 
 
 
 
11h15: 
 
 
Une plaque pour rappeler une victoire du général anglais Wellington en 1812 sur les troupes de Napoléon 1er.
 
 
 Cruz del Peregrino
Salamanca (Salamanque) au loin. 
 
 
 
12h20: 
 
Le Pont Romain enjambe le Rio Tormes
 
 
 
 
 
La rue de mon Hotel en plein centre ville et à 2 pas de la cathédrale. 
 
 
 
L'hôtel où je dors pour 2 nuits: Hostal EMPERATRIZ  
 
 
 
 
Un petit tour Plaza Mayor où j'aurai l'occasion de revenir souvent durant ces 2 jours.
 
 
 
La cathédrale  
 
 
 
 
 
 
15h00: Visite de la cathédrale  
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 St Jacques au centre
 
 
 
 15h25: visite du musée de la cathédrale
 
 St Jacques
 
  Santa Maria de la Sede
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
16h15: Visite des toits de la cathédrale 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
  
 
 
 
16h40 :  
 
 
 
 
 
 
 
 
 
en passant un porche : une cour intérieure et une belle maison ! 
 
 
 
17h00 : la casa de las conchas (la maison des coquilles) 
 
 
 
 
 
 
 
20h10 :  Plaza Mayor
 
 
 
2 peregrinos nîmois très sympas et Marie à droite

Posté par ceyac44 à 18:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

30 mai 2015

samedi 30 mai : Visite de Salamanca - repos-

Je prends un bon petit déjeuner en terrasse et en prenant mon temps plaza MAYOR : café con leche et croissant. Je revois le couple de nîmois (qui font de même) avec qui je discute.

 Je pars visiter la magnifique université (je suis un des rares visiteurs !) en prenant un audiophone. Je visite ensuite le couvent dominicain de San ESTEBAN. Incroyable la richesse de ces lieux. C'est inimaginable que des religieux aient construit un pareil monument. C'est immense. On devine les coûts. Où sont les valeurs de simplicité du christianisme ????? 
 
Je rencontre Magalie et Bernt qui visitent eux aussi le couvent. Magalie me prend en photo à l'étage. C'est la dernière fois que je les verrai car ils restent une journée de plus à SALAMANQUE. Ils auront toujours une journée de retard sur moi et même à Santiago je n'aurai pas l'occasion de les croiser. Malgré tout, j'aurai des nouvelles par radio camino et un blog que d'autres nantais comme moi tiennent au jour le jour et avec qui ils marcheront dorénavant.
 
Le groupe est complément disloqué. Je suis seul. Marie est un jour devant. OTTO reste à SALAMANCA où il est demain hospitalier pour 15 jours. Piera et Flavio suite à une dispute avec les hospitaliers de l'albergue de SALAMANCA qui n'ouvrait qu'à 16h00 (c'est vrai c'est tard car l'étape est courte et avec la chaleur une douche avant la visite de la ville est la bienvenue) prendront un hôtel  et le car le lendemain pour sauter deux étapes. Eux-aussi je ne les reverrai plus.
 
Je fais ensuite quelques courses et je pique-nique dans un très joli parc à côté de l'albergue.  En rentrant à mon hôtel, je rencontre IRIS une danoise qui discute avec une américaine qui est pasteur ainsi qu'une française (??). Je reste à l'hôtel me reposer.
 
Je ressors en fin d'après-midi boire un vino blanco sur la plaza MAYOR (elle est incontournable !) et j'oberve les familles espagnoles.
 
J'ai la raison des hôtels complets : ce week-end, il y a 3 évènements dans la ville : les mariages, les communions et la remise des diplômes de l'université. Les familles sont venues de toute l'Espagne et sont sur leur 31. Il y a de très belles femmes habillées très court. Je me délecte :) .
 
Les familles accaparent les tables aux terrasses des cafés, très fières de leurs enfants diplômés. C'est photo sur photo avec toute la famille et les amis. Il faut voir et être vus.  La place est bondée. Au milieu de tout cela un cycliste avec un panneau contre la souffrance animale et les expériences médicales sur les animaux tourne dans la foule.
 
Ce soir, cela sera la grosse beuverie jusqu'au petit matin. Les étudiants vont fêter entre eux leurs diplômes. Personnellement, je m'éloigne un peu du centre ville pour dîner dans une pizzeria (pizza et profiterolles) avant de regagner mon hôtel. Je ressors vers 22h00 prendre des photos de nuit. La beuverie a bien commencé. C'est la fiesta ! SALAMANCA a été une étape importante sur mon camino. J'en garderai éternellement de très bons souvenirs.
 
 
10h00 : Visite de l'université
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
11h30 : visite du couvent de SAN ESTEBAN
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
13h00 : visite du palais de la SALINA
 
 
 
 
 
 
 
22h20 : la cathédrale la nuit 
 
 
 
 
 
 
 

Posté par ceyac44 à 18:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
31 mai 2015

Dimanche 31 mai : Salamanca ==> Calzada de Valdunciel 15 kms + 4

Je démarre à 6h10. Je retraverse la plaza MAYOR où les équipes de nettoyage enlèvent les déchets des beuveries de la nuit. Quelques jeunes passent encore en braillant d'autres cuvent dans des coins. Un agent de nettoyage en voyant passer quelques jeunes ivres me regarde en haussant les épaules.

 A une intersection, je ne vois pas la flèche. Je vais tout droit au lieu de tourner à droite. Cette erreur me coûte 2x2 kms . Plus question alors de faire les 2 étapes en une (35 kms) et de rejoindre Marie, je viens de perdre 1 heure . 
 
J'arrive à l'albergue à 11h. Je suis le premier. J'ouvre l'albergue. Celle-ci est propre et rangée, l'hospitalier est déjà passé. Je m'installe car je ne me sens pas le courage de faire encore 20 kms, il fait déjà très chaud.
 
Cela me permet de rencontrer et de discuter avec d'autres pèlerins : Juan Domingo, Andrée, Iris, Wulf et Carma. Chacun arrive en fin de matinée. Nous allons faire nos courses à la petite épicerie du village où j'achète 2 cocas car j'ai un début de gastro. Le soir, je dîne avec WULF.
 
J'envoie un SMS à Marie pour lui dire que suite à mon erreur, je n'ai pu la rejoindre à EL CUBO. Elle m'apprend que de toute façon je ne l'y aurai pas retrouvée car elle a continué 13 kms plus loin à VILLANUEVA DE CAMPEO. Elle marche maintenant avec un pèlerin fançais qui vient de reprendre son camino à partir de Salamanca : Patrick un ancien gendarme qui marche vite et dont j'aurai le plaisir plus tard d'arriver avec lui à Compostelle ainsi que d'aller à Muxia.
 
 
 
06h15  
 
 
Je traverse une dernière fois la plaza MAYOR 
 
 
 
 
 
 
 
 De longues lignes droites
 
 
 
10h10 : 
 
 
 
10h50 :  
 
 Au loin Calzada
 
 l'albergue
 
18h00 : 
 
 IRIS ET WULF
 
 
 
 Belle albergue
 
 Mon lit au fond à droite
 
 Eglise de Calzada

Posté par ceyac44 à 20:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
01 juin 2015

Lundi 1er juin : Calzada ==> Villanueva de Campean 33 kms

Aujourd'hui la marche est longue mais sans intérêt. Je marche parallèlement à la N630 jusqu'à EL CUBO où s'arrêtent IRIS, ANDREE, CARMA et JUAN. En passant devant un bar, je discute avec WULF qui déjeune à la terrasse d'un bar. Lui aussi décide de continuer jusqu'à VILLANUEVA soit 13 kms de plus.
 
Après EL CUBO, la marche est plus belle mais fatigante sous ce soleil. Heureusement, il y a un petit vent frais.
 
Quand j'arrive à l'albergue, il y a déjà 3 françaises de Vendée installées. Elles sont relativement âgées (une à plus de 70 ans) et reprennent cette année, le chemin à partir de SALAMANCA mais ont déjà sautées les 20 premiers kms de l'étape. Très souvent, elles termineront l'étape en sautant les derniers kilomètres. Elles arriveront de ce fait premières dans les albergues ce qui énervera certain(e)s pèlerins. Pas moi en tout cas : à chacun son chemin !
 
En  fin d'après-midi, je sors avec elles pour faire des photos du couvent en ruines de Santa Maria del Soto. Quelle tristesse de voir un si beau monument laissé à l'abandon ! L'espagne n'a pas eu la chance d'avoir un Viollet Le Duc.  
 
07h00     
 
 
 
 
 
09h30 : 
 
 
 
 
 
11h40 : 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
14h00 :  
 
 
 
 
 
 
 
15h15 : 
 
 
 
 
 
 
 
16h45 :  
 
 
 
 
 
17h40 : 
 
 
 
 
 
 
 
 

Posté par ceyac44 à 09:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
02 juin 2015

Mardi 2 juin : Villanueva ==> Zamora 18 kms

 Je n'ai rien marqué dans mon calepin sur cette marche. Il faut dire que celle-ci est courte (18 kms).

Je passe devant des miliarios modernes et décorés façon XXè siècle qui portent les attributs du peregrino (bourdon et gourde). Vers 11h, je m'arrête de longues minutes devant une oeuvre d'art (un monument ?) composé de 3 grands monolithes de granit où sont gravés des textes sur le pèlerinage de Santiago ainsi qu'une marcelle des espoirs. Je tenterai de traduire un jour les textes gravés sur les 3 pierres.
 
J'arrive à ZAMORA par le mauvais pont c'est à dire par le moderne (en tournant à gauche) au lieu d'arriver par le vieux pont "el puente de Piedra" (à droite). Ce n'est pas grave les deux conduisent à ZAMORA en franchissant le rio DUERO.
 
La ville est très belle et beaucoup plus calme que SALAMANCA. L'albergue qui est pourtant grande, sera pleine en fin d'après-midi et refusera du monde. Un groupe de marcheurs espagnols et un autre d'italiens sont arrivés et remplissent l'albergue. Pour la première fois, l'hospitalière désigne les places à occuper sans discussion possible : pour moi cela sera une couchette supérieure dans une chambre de 5 que je partage avec les 3 mamies et WULF .
 
L'après-midi arrive un italien qui est la STAR des caminos (au début, je l'ai pris pour une femme :). Il marche une grande partie de l'année sur les différents caminos et est connu comme le loup blanc. Drapeau iltalien planté dans ses cheveux, bouquets de feurs sur chacun de ses bâtons. Bref, l'image typique du foklore jacquaire. Il affiche dans les albergues des photos de lui et de sa maison en Italie qu'il a tranformée en musée sur Santiago. Heureusement, le ridicule ne tue pas !  
 
Je visite la ville notamment la cathédrale qui est cette fois gratuite. Le soir, je dîne avec mes compagnons de chambrée. Ambiance sympa.
 
08h10 : 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
09h55 :     
 
 
 
 
 
 
 
11h00 : ZAMORA en vue 
 
 
 
 
 
 
 
 l'albergue
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
14h50 : visite de la cathédrale 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 el Puente de Piedra
 
 El castillo
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

P1110968

 

 La star des caminos avec Patrick : un italien exubérant mais bon marcheur.
 
 
Wulf et les 3 sympathiques mamies vendéennes 
 

Posté par ceyac44 à 09:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
03 juin 2015

Mercredi 3 juin : Zamora ==> Fontanillas de Castro 33 kms + 2

 Après le PDJ pris dans l'albergue,  je pars vers 6h45. Je me fie aux panneaux indiquant le camino. Beaucoup plus loin, je m'inquiète car rien ne correspond aux descriptions du guide. Nous sommes 4 à nous être trompés et avoir suivi les panneaux qui indiquaient "camino portugues via de la plata" (c'est absurde d'avoir mélangé les deux). Arrivé dans un village, je fais la connaissance d'un nouveau pèlerin  français (de Rennes) : VINCENT. Il vient de démarrer de ZAMORA. Il y a également WULF et un asiatique. Nous nous sommes tous les 4 trompés. 
 
L'erreur n'est pas catastrophique car on a juste suivi une route paralèlle distante du chemin de 2 ou 3 kilomètres. Avec Vincent, nous repartons ensemble et retrouvons beaucoup plus loin le bon chemin.  Quand j'arrive à MONTMARTA, je me rend à  l'albergue, tous les lits du bas sont occupés en plus c'est sinistre on dirait un stalag (camp allemand de prisonniers). De toute façon, j'ai décidé de continuer jusqu'à FONTILLANAS soit 12,5 kms de plus. J'ai remarqué un albergue où il ne devrait pas y avoir grand monde.
 
En effet en arrivant, je demande où se trouve l'albergue et on m'indique la maison d'une dame qui m'accompagne jusqu'à l'albergue. C'est une salle des fêtes dont une pièce a été aménagée en dortoir. Il y a 2x2 lits superposés. Il y a une douche et des toilettes. Comme prévu, je suis seul. Cela me rappelle le caminio NORTE quand le soir j'étais souvent seul dans les albergues.
 
De plus, il y a un café-restaurant à 300m cela sera parfait pour ce soir.
 
07h00 : 
 
 
un graff en partant de Zamora
 
 
 
 
Confusion avec le camino portugues et la via de la Plata 
 
 08h45 :
 
 
 
Je n'aurai jamais dû traverser ce village. L'église avait un très beau porche. 
 
 
 
 
  chevreuils    
 
 
 
10h00 : 
 
 
 
 
Embalse de Ricobayo à Montamarta 
 
 
Le rio Esla 
 
 
 
13h30 : 
 
 
 
14h50 : 
 
 
Ruines de  Castrotorafe 
 
 
 
 
15h15 : FONTANILLAS   
 
 
L'albergue de Fontanillas de Castro : une salle des fêtes aménagée !
 
 
 
 
 
 
 

Posté par ceyac44 à 18:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,