La Via de la Plata : de Séville à Santiago de Compostela

05 mai 2015

Mardi 5 mai : arrivée à Séville

 

via de la plata AP 108

L'arc de Caparra l'emblème officiel de la via de la plata

 

carte via de la plata environ 1000 kms à parcourir !

Après avoir récupéré mon SAD à l'aéroport, je prends un car qui m'emmène au centre de Séville où je me retrouve complètement paumé car je n'arrive pas à me situer sur la carte.

Je demande à plusieurs personnes pour finalement en trouver une qui me dirige vers le bus N°2 puis une jeune fille me confirme et monte avec moi dans ce bus. Un couple me dit qu'ils descendent à la même station que moi et me feront un signe. Une fois descendus, ils m'expliquent la direction de l'hôtel qui n'est plus qu'à 100 mètres. Dès le début, j'ai la confimation de mes constatations précédentes : les espagnols sont très sympatiques et font tout pour aider les étrangers.

Je dors à la hôtel MACARENA - http://www.hostalmacarenasevilla.com/  48,60 euros pour les 2 nuits via booking.com (sans le PDJ) - dont l'architecture et la décoration sont typiquement andalous.

La chambre est petite et bruyante car elle donne sur une place qui est très fréquentée mais cela me met immédiatement dans l'ambiance espagnole et pour le prix  que demander de plus. Les WC et la douche sont sur le palier mais le tout est remarquablement propre.

 

 L'hôtel

   

  ma chambre

 

Nounours va m'accompagner durant ce périple

Posté par ceyac44 à 09:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06 mai 2015

Mercredi 6 mai : visite de Séville

Journée consacrée à la visite de Séville. Après une nuit moyenne, Je me lève vers 7h00 et je pars à pied au centre historique. La ville est très belle.
 La place d'Espagne et la cathédrale que je visite sont magnifiques, les rues agréables.

Je passe à l'office de Tourisme faire apposer sur ma crédenciale mon premier tampon et j'en profite pour reconnaitre le début du parcours de demain puisque celui-ci passe à côté.

En repassant devant la cathédrale, il y a une énorme file d'attente à l'entrée alors que j'avais été à peu près le seul à la visiter vers 9h30.

Vers 14h30 je ressors pour tenter de trouver un raccourci  pour demain en partant de l'hôtel mais je ne le trouve pas et je m'épuise en longeant le fleuve GUADALQUIVIR à cause de la forte chaleur (38 ° à l'ombre!). Demain, il faudra partir de bonne heure!

Je prends mon premier menu del dia à 10 euros et je retourne à l'hôtel prendre une douche et faire une petite lessive. Après une courte  sieste, je repars faire des courses et une mini-promenade sur les remparts.

Pas de resto ce soir, je mange dans ma chambre. J'en profite pour refeuilleter mon guide (La Via de la Plata de Gérard du Camino). J'éprouve une certaine apréhension devant tous ces Kms à parcourir.

 

 

   

   

9h : la plaza de Espagna:

 

 

 

 

 

 

 

 

9h45 : la cathédrale :

La cathédrale de Séville est connue sous le nom de Santa Maria de la Sede (sainte Marie du Siège). De par sa taille, elle est la plus grande cathédrale catholique dans le monde et la troisième église chrétienne après Saint Pierre à Rome et Saint-Paul à Londres. 

 

 La Giralda

 

 

 

 St Jacques

 

 

 

 

tomeau christoph colomb

Le tombeau de Christophe Colomb : 

Son tombeau à Séville est supporté par quatre chevaliers représentant les quatre grands royaumes d'Espagne ; Castille (le château), León (le lion), Navarre et Aragon. Le chevalier à gauche porte une rame symbolisant la découverte de l'Amérique.

 

 

 

 

10h45 : visite de la ville 

 

 

 

14h30 reconnaissance pour un raccourci 

 

 

 

 

18h30 : Tour des remparts 

 

Posté par ceyac44 à 09:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
07 mai 2015

Jeudi 7 mai : Sevilla ==> Guillena 22,6 Kms + 2 kms

Je quitte l'hôtel à 6h15 après une bonne nuit. Grâce au plan de la ville, je ne me suis pas égaré pour sortir de la ville en passant par le pont ISABEL II.

La marche le long du fleuve GUADALQUIVIR est très agréable avec le jour qui se lève et le chant des oiseaux. Beaucoup de bosquets sont en fleurs: tamaris, lauriers roses ... Dommage qu'il y ait un bruit de fond du à la circulation.

Je traverse Santiponce alors que c'est l'heure de la rentrée des classes. De fait, il y a beaucoup d'enfants et leurs parents aux abords des écoles ce qui rend l'atmosphère joyeuse. J'en profite pour faire une pause PDJ: premier café con leche avec 1 croissant en les regardant, le café se trouvant face à l'école. 

Je visite les ruines romaines d'ITALICA y compris les arènes (gratuit pour les pèlerins). Auparavant j'étais passé au théâtre romain qui était fermé à cause de travaux, puis au syndicat d'initiative.

J'y retrouve 2 randonneurs français déjà vus il y a 2 jours à l'aéroport et Marie, une parisienne dont j'ignore encore que nos chemins se croiseront souvent jusqu'à Santiago. Pas le temps de m'éterniser bientôt la chaleur va devenir intenable. 

Pendant 5 kms, je marche sur une ligne droite qui me parait interminable. La crème solaire est obligatoire, surtout sur le derrière des jambes, le nez et les oreilles.  

Avant d'arriver à Guillema, un motocycliste vient à ma rencontre (et aux autres marcheurs aussi!) pour me dire qu'il ne faut pas prendre au bout le chemin à droite à cause d'un arroyo (ruisseau) qui rend le chemin impraticable mais à gauche.

Comme par hasard, une dame attend les pélerins pour vanter son albergue (LA LUZ DEL CAMINO) et éviter ainsi l'albergue municipale.

De toute Façon, j'avais décidé de m'arrêter à l'albergue de cette dame et j'ai pris en souriant ce forcing "commercial" mais bon enfant. 

Une fois arrivé, j'y retrouve tous les peregrinos croisés durant la journée. 

La patronne et le patron sont très sympa et serviable. Je partage ma chambre avec OTTO un allemand qui parle bien le français.Après la douche et la lessive, j'ai déjeuné sur la terrasse.

L'après midi fut un peu longue. Je n'ai pas voulu faire de sieste pour mieux dormir cette nuit.

Vers 18h, je sors pour visiter Guillema qui est une jolie ville et acheter mes provisions pour demain midi.

Le soir, je dîne avec OTTO dans un resto pour 6 euros : salade verte-tomate en 1er plat, filet de porc, frites en deuxième et gâteau au chocolat. Qui dit mieux? 

Albergue privée LA LUZ DEL CAMINO : 10 euros + 2 pour le PDJ. Lavage du linge gratuit. 

 

06h15 Départ

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

9h30 Visite des ruines d'ITALICA: 

 Le théâtre romain est hélas fermé pour travaux.

 Les arènes

 

 

 

 

SANTIPONCE:  

 

 

 

10h45 la longue, longue ligne droite!

 

 Au loin, on aperçoit GUILLENA

 

12h50: arrivée à GUILLENA 

 

 

 

 

13h40 déjeuner sur la terrasse 

 

 

18h00 visite de GUILLENA 

 

 

 

Posté par ceyac44 à 09:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
08 mai 2015

Vendredi 8 mai : Guillena ==> Castilblanco de los Arroyos 18 kms

  Lever à 6h10 puis petit déjeuner. Départ à 7 heure.

 Le chemin est très beau. je traverse une immense oliveraie puis des orangeraies. Comme hier, les buissons sont tous en fleurs.
 
Parfois, le chemin est très raviné il faut donc redoubler de vigileance afin de ne pas se tordre une cheville. Je dois souvent passer d'un côté à l'autre du chemin pour éviter les ornières.
 
Beaucoup de lapins détalent à mon approche.
 
Je déjeune vers 11h sur le chemin car j'ai la fringale. 
 
J'arrive à l'albergue qui est donativo à 12h00. Celle-ci sera complète dans la journée.
 
Comme d'hab : douche, lessive et discussion avec les autres pélerins sur la terrasse. Une journée courte et cool de 18 kms qui m'a permis de faire connaissance avec les autres pélerins.  
 
 
 
 
 la solitude du marcheur
 
 
 
 
 
 
 
 
 
8h45 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
12h00:  arrivée à CASTILBLANCO 
 
 
 
 L'Albergue à droite
 
 
 
 Premières cicognes
 
 
 
16h-17h: Je fais plus ample connaissance des autres pélerins-randonneurs  
 
 Piera et Flavio (italiens) 
 
 Christine et Marc (français)
 
 Marie à gauche (française)
 
  et moi !
 

Posté par ceyac44 à 10:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
09 mai 2015

Samedi 9 mai : Castilblanco ==> Almaden 29,5 kms

 

Départ à 6h30, il fait encore nuit mais le fléchage est bon et j'avais fait une reconnaissance du chemin la veille.
 
La nuit a été agitée. RONDO, un japonais qui dormait à côté de mon lit était très agité (du fait de son décalage horaire je pense) et s'est souvent levé. A 5h, il était debout et est parti le premier.
 
Les 15 premiers kms étaient sur la route donc marche sur le bitume pendant 4 heures. Heureusement, il ne faisait pas encore très chaud et il y avait très peu de voitures.
 
Vers 11 h je pénètre pour 15 kms dans le parc de LOS BERROCALES, c'est très joli. C'est le domaine des chênes liège.
 
Plus tard, j'entends mon prénom, ce sont Christine et Marc qui font une pause et me hèlent. Je m'arrête pour discuter avec eux à l'ombre d'un arbre car le soleil tape dur. J'apprends que Christine fait partie de la même association que moi SEUIL, association qui aide des mineurs à sortir de la galère par la marche.
 
La traversée du parc est très belle, très fleurie avec des milliers de lavandes-papillons en fleurs.
 
Vers 13h20, je déjeune à l'ombre d'un arbre. Quelques minutes après la reprise, une cycliste australienne me double en me faisant sursauter. Nous échangeons qq mots : d'où venons-nous ?, où allons-nous ? ...
 
En face de nous se dresse un terrible raidillon court mais vraiment raide. En le gravissant, je retrouve l'australienne qui a retiré de son vélo son paquetage et monte le tout en plusieurs fois par paliers : en 1er le vélo puis la moitié des sacs et enfin l'autre moitié. Tout ceci sur une trentaine de mètres. Et rebelote pour les 30 mètres suivants. Dur, dur sous ce soleil. C'est dire le % de la pente : peut-être 25% ?
 
Arrivé en haut de la côte, je suis récompensé par un magnifique paysage à 180° : L'ALTO DEL CALVANO.
 
Je vois de la haut ALMADEN le village terme de l'étape. Encore un effort pour une forte descente cette fois. 
 
Arrivé au village, un monsieur me demande si je veux aller à l'albergue qui se trouve juste en face. Je crois que c'est l'albergue municipale où je comptais me rendre mais en réalité il s'agit d'une albergue privée. Bien joué !! Comme tous (sauf Marie)  je me fais avoir et j'y retrouve tous les peregrinos de ce matin.
 
Avantage : nous ne sommes que 2 par chambre. Je retrouve OTTO comme voisin. Le lit est à 10 euros soit le même prix que j'ai donné en donativo hier, à part que là, nous ne sommes que 2 au lieu de 21 dans la même chambre et qu'il y a du papier toilette dans les WC contrairement à hier. 
 
Je fais mes courses car demain nous sommes dimanche. J'achète des pâtes-tomates-lardons pour ce soir et demain midi. 
 
Le soir, la musique d'une fanfare me fait sortir de l'albergue et assister à un défilé des habitants du village qui passe dans les rues, certains en habits andalous. Une tradition, parait-il, qui a lieu tous les samedis soirs que je ne connaissais pas. 
  
 
 Départ 6h30
 
  il fait encore nuit que je sors du village
 
 
 
 
 
 15 kms de bitume ! dur, dur!!
 
 
 
8h00 
 
 
 
10h45 
 
 
    
 
 
11h20 
 
 Le village de EL BERROCAL
 
 
 
 
12h20 
 
 
 
 
 
13h20 : pause déjeuner 
 
 
 
  Chêne liège après la récolte
 
 
 
 au loin, le très fort raidillon
 
 
 
 
 
14h30 : sommet du raidillon 
 
 
 vue magnifique de la haut
 
 Au loin Almaden
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 un beau citronnier
 
19h45 : défilé des habitants du village 
 
 
 
 

Posté par ceyac44 à 15:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

10 mai 2015

Dimanche 10 mai : Almaden ==> El Real de la Jara 15,5 kms + 2

La journée commence mal par une erreur de direction : quelques centaines de mètres après le départ, le soleil qui se lève dans les yeux, une chèvre qui fait l'idiote à ma droite et il n'en faut pas plus pour que je rate la flèche jaune qui m'indique le chemin à prendre sur la gauche. Je file tout droit avec une bonne montée pour me rendre compte de mon erreur un km plus loin : il n'y a plus de flèches jaunes. Demi tour sur un km et l'étape qui devait être courte se rallonge inutilement.
 
Je traverse des champs où les cochons sont en liberté, il faut donc bien veiller à verouiller les clôtures après le passage. J'y retrouve  2 jeunes marcheuses espagnoles que je ne trouve pas aimables. Elles semblent ne pas vouloir sympathiser avec d'autres. Leur relation particulière les rend méfiantes. L'avenir montrera que le groupe les acceptera comme elles sont et leur méfiance disparaîtra petit à petit. J'aurai même droit à une photo de nous trois juste avant que nous nous séparions définitivement. Pour l'instant, on se suit par alternance au gré des pauses sans se parler.
 
Une dernière difficulté via une difficile et longue montée avant que j'arrive à EL REAL DE LA JARA vers 11h00.
 
La plupart des peregrinos ont réservé à l'albergue privée sur les conseils du propriétaire de l'albergie privée d'ALMADEN. Nous ne sommes que 3 à l'albergue municipale qui est pourtant très bien : Marie, Williams (un australien) et moi. Comme il y a 3 chambres, nous avons chacun la notre : royal. 
 
Douche, lessive, courses avant que l'épicerie ferme puis je déjeune avec les pâtes préparées la veille.
 
Je discute assez longuement avec Marie qui est sympa, qui marche bien et vite (contrairement à moi !). Elle est hospitalière à son tour quelques semaines par an.
 
Il fait 41° à l'ombre l'après-midi. Comme je m'ennuie, je décide d'aller visiter le château qui domine la ville et faire qq photos. J'en profite à mon retour pour visiter la ville.
 
Dans la soirée, un italien arrive et s'installe dans ma chambre. Zut ! La nuit, il va ronfler tellement fort que je partirai dormir dans la chambre de Williams (pourtant j'ai des boules quiès). Heureusement comme il a décidé d'enchaîner demain 2 étapes, je ne le reverrai plus !
 
Le soir, je dîne avec JUAN CORENA un basque espagnol, OTTO l'allemand et WILLIAMS l'australien. La soirée est sympa. 
 
 
Départ à 7h00 :
 
 
 
 Attention au feu dans la cheminée :)
 
 
 
 
 
8h20 : 
 
 Au loin, les 2 marcheuses espagnoles
 
 
  
 
 
10h20 : 
 
 OTTO , l'allemand, me double
 
 
 
11h00 :  
 
 
 
 Le village d'EL REAL de la JARA
 
 L'albergue municipale
 
 
 
 
 
 
 
16h30 visite libre du château 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 Vue du châteaux
 
 
 
 Au loin, le château de las Tores devant lequel je vais passer demain.
 
17h30 : Balade en ville 
 
 
 
 
 
 
 
19h45 : dîner au resto 
 
 Juan Corena le basque
 
 Williams, l'australien, un grand buveur de bières !

Posté par ceyac44 à 20:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
11 mai 2015

Lundi 11 mai : El Real de la Jara ==> Monesterio 20 kms

 Ce matin l'italien ronfleur est parti à 6h15 sans prendre de PDJ. Il a décidé de faire deux étapes en une soit 42 kms environ. Je quitte l'albergue un quart d'heure après lui. 

 Beau lever de soleil sur  le château de LAS TORRES dont j'avais aperçu les ruines hier. J'échange qq mots avec Christine et Marc qui me doublent. C'est vraiment superbe. Des images gravées dans la mémoire.
 
Le chemin se poursuit ensuite tranquillement : une première partie sur un chemin et la suite et fin sur une route heureusement très peu fréquentée car les espagnols préfèrent prendre l'autoroute dont ils sont très bien pourvus et dont beaucoup sont gratuites.
 
Je quitte la région d'Andalousie pour entrer dans celle d'Extremadura. Les bornes signalitiques du chemin changent : ce sont maintenant de gros cubes avec l'arc de CAPARRA gravé dessus.
 
J'arrive à l'albergue vers midi. celle-ci est très bien. En cours de journée d'autres pélerins que je n'ai jamais vu arrivent : ils ont regroupé les deux dernières étapes en une seule et viennent d'ALMADEN soit 36 kms.
 
Il y en a une vingtaine environ dont 3 français qui ont l'air sympa mais parlent fort. De toute façon cela va renforcer le nombre de pélerins qui partiront demain et je crains une course à l'albergue
 
OTTO qui a fait la même constatation, me demande si j'accepte de réserver avec lui une chambre demain. J'accepte cela me fera un souci de moins et de plus, je n'aime pas me presser.
 
Le soir toujours avec OTTO nous allons dîner dans un restaurant situé dans une rue piétonne. Dommage la viande est trop salée, une mauvaise habitude de certains cuisiners espagnols de jeter du gros sel sur leur viande !  
 
 
  Départ à 6h30
 
 
 
 El real au lever du jour
 
 
 
 
 
 
 
 Magnifique lever du jour sur le château de El TORRES
 
 
 
 
 Nouvelle région, nouvelle borne
 
 
 
 
 
 
 
 chapelle SAN ISIDRO
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 Monesterio en vue
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

<

Posté par ceyac44 à 09:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
12 mai 2015

Mardi 12 mai : Monasterio ==> Fuente de Cantos 22 kms

J'ai passé une bonne nuit. Otto est vraiment un compagnon agréable et sympa. Il parle bien le français même s'il s'en défend.
 
Je prends mon PDJ dans la cuisine avec du pain et du café achetés la veille et du beurre et du lait trouvés dans le frigo. Les peregrinos laissent toujours un tas de choses achetées qu'ils ne veulent ou ne peuvent pas emporter à cause du poids, de la place ou de la chaleur. 
 
La marche est agréable toujours en 2 parties comme hier :
1° sur un sentier bordé de murets et d'arbres
2° sur des chemins sans ombre traversant des paysages de culture
 
A de nombreuses reprises, j'ai croisé les 2 jeunes filles espagnoles toujours aussi peu loquaces. J'ai discuté avec Christine et Marc qui s'étaient égarés. 
 
Les derniers kms sont épuisants à cause de la chaleur.
 
L"albergue "convento de los frailes de Zurbaran" se trouve dans un ancien couvent. Il a été très bien rénové et est même luxueux. Otto a réservé la veille une chambre pour deux pour 10 euros par personne.

Après la douche et la lessive, je vais déjeuner dans un bâtiment annexe (la cocina : la cuisine) de pâtes préparées la veille et d'une boîte de thon, une orange en dessert.
 
Je suis sorti faire les courses pour demain. L'enfer : 36°. Demain, le thermomètre devrait monter à 38°. Je vais essayer de me lever 1 heure plus tôt.
 
L'après midi se passe au frais à se reposer. Sortir même pour voir l'église qui se trouve à 800 mètres est épuisant.
 
Le soir, je dîne encore avec OTTO au restaurant. 
 
  
 
 
 
 
9h30  
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
11h00
 
 
 
 
 
 
 Fuente de Cantos au loin
 
12h50 
 
 
 la très belle albergue
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Posté par ceyac44 à 15:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
13 mai 2015

Mercredi 13 mai Fuente de Cantos ==> Zafra 25 kms

 

Je me lève à 5h car l'étape est relativement longue et de plus la météo nous promet de fortes chaleurs.
 
Grâce à un repérage effectué la veille, je retrouve rapidement le chemin puis une fois dans la campagne, je mets ma lampe frontale car il fait nuit noire.
 
Cette première partie de marche est sans grand intérêt : de longues lignes droites et plates dans un paysage essentiellement agricole accompagné de fortes odeurs de lisier et de fientes de volaille.
 
Après 19 kms j'arrive au village de PUEBLA de SANCHO PEREZ. il est 11h Je m'arrête dans un café boire 2 cocas. La chaleur est épouvantable. Je croise Otto et le couple d'italiens Pierra et Flavio. Il reste 5 kms avant ZAFRA où j'arrive vers 12h30.
 
Il y a 2 albergues. Je choisis la première : Vincent Van Gogh qui est bien (mais seulement 1 douche et 1 WC pour 30 lits). C'est donativo mais l'hospitalier demande et si c'est possible pour notre bourse  10 euros + 2 pour le PDJ. Je ne comprends pas ce donativo où les prix sont quasimment imposés autant affficher directement 12 euros comme dans l'autre albergue. C'est plus simple et moins hypocrite.  
 
Je pars déjeuner avec OTTO dans un restaurant. Le menu est très bon : GASPACHO, SEICHES, GLACE et une grande bière pour 12 euros.
 
Repos l'après midi. Nous sortons à plusieurs vers 18h faire les courses et visiter cette jolie ville qui est la première  ville que je traverse depuis mon départ.   
 
Le soir avec OTTO nous dînons que d'une salade. 
05h30 :
 
 
 
08h00
 
  
 
 
 
 Marie me double
10h30
 
  
 
 
11h10
 
 Puebla de Sancho Perez
 
 Piera et Flavio sont devant
 
 
 
 
12h30
 
 
L'albergue Van Gogh qui n'est pas l'albergue municipale mais où j'ai dormi.
 
 
J'occupe le lit bas du fond. 
14h20
 
 Otto
18h40
 
 
 
 
 
 
 
 Eglise du Rosario
 
 
 
 
 
 la plazza mayor
 
  
 
 
 
 
 Otto nous montre le mètre étalon sculté dans la pierre
 
 
 Maisons andalouses typiques
  
 

Posté par ceyac44 à 10:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
14 mai 2015

Jeudi 14 mai : Zafra ==> Villafranca de los Barros 19 kms

Après une nuit agitée où qq est venu secouer mon lit (je devais ronfler trop fort) et le réveil d'OTTO qui a sonné à 5h00, il a été très difficile de se rendormir. Finalement, tout le monde se lève à 6h00.

Coup de gueule du matin (cela ne m'arrive pas souvent ! ) : Le petit déjeuner est vraiment pas terrible : café au lait +  biscottes.
 
Heureusement, il me restait du pain. On a vraiment l'impression de se faire avoir dans cette albergue tenue par un ordre religieux. Et ce n'est pas les phrases à la con affichées un peu partout,  notamment dans cette albergue, du genre :   "le pèlerin n'exige rien, il remercie" qui me feront changer d'avis : j'ai vraiment parfois l'impression de passer pour un pigeon : le coût du donativo où on vous réclame 10 euros (dans une albergue où il n'y a qu'un WC pour 30 lits) et en plus le PDJ à 2 euros où on vous donne que des biscottes : cela sent l'arnaque ! 
 
Bref un conseil : choisissez l'albergue Turistico Alba-Plate covento de San Francisco (on m'en a dit du bien) plutôt que l'albergue Van Gogh. 
 
Un petit vent rafraîchissant rend la marche moins pénible qu'hier. Les paysages sont agréables avec beaucoup de coquelicots dans les fossés. De très vieux oliviers multi-centenaires alternent avec des vignes récemment plantées.
 
J'avale les 21 kms sans faire de pause pour arriver avant midi. Hélas, lorsque j'arrive à l'albergue, celle-ci est complète. Je jette un coup d'oeil sur mon guide pour trouver une pension. L'hospitalier téléphone à la pension PERIN (sympa). Il reste une chambre que je réserve de suite. J'arrive qq minutes plus tard et me voici dans une chambre avec WC et douche pour moi seul : le luxe pour 18 euros avec en plus tout ce qu'il faut pour prendre le PDJ. Les 2 autres albergues complètes sont à 10 et 12 euros...
 
Lessive et douche comme d'hab. Je déjeune de pain et de fromage dans ma chambre puis ressors pour visiter la ville et faire qq courses.  Je reviens ensuite me reposer pour ressortir vers 18h.
 
Curieux hasard je rencontre 2 français qui habitent à qq kilomètres de mon domicile en Loire Atlantique : un à La chapelle sur Erdre, l'autre à Thouaré. Nous aurons l'occasion d'échanger un peu mais celui de Thouaré  s'arrêtera pour cause d'ampoules infectées. Quant à celui de La Chappelle, il avale ses 40 kms/jour. 
 
Je reviens vers 19h préparer mon dîner dans la cuisine. Tout compte fait, cela me revient moins cher qu'une nuit dans une albergue avec un resto le soir. 
  
 
06h50 :
 
 
 
 
 
 
 
 
 La torre SAN FRANCISCO 
 
 
 
 
 
08h00 : Los santos de Malmona
 
N.D. de los ANGELES
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
08h20 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
09h00 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 10h10
 
 
 
 
 
 Villafranca au loin
 
11h45 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
13h50 
 
 N.D del Valle 
  
 
 

Posté par ceyac44 à 15:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
15 mai 2015

Vendredi 15 mai : Villafranca ==> Torremegia 25 kms

 

J'assiste à un très beau lever de soleil en partant vers 7h. Cela sera le seul moment agréable. Sinon le reste de la marche c'est de la vigne, de la vigne et encore de la vigne avec de très longues lignes droites. Bref, ce que l'on appelle une journée de transition. 
Heureusement il souffle un petit frais  du nord. A mi-parcours, une douleur de mon nerf sciatique se réveille et me fait mal au dos. La marche devient pénible.
 
J'arrive à TORREMEGIA à 13h15. Je passe voir l'albergue Palacio de los Lastras par curiosité car j'ai réservé à l'hôtel MILENIUM pour 20 euros. (le prix indiqué dans le guide était 15 euros avec le PDJ que je ne pourrai prendre car je pars trop tôt pour le patron). L'albergue est presque complète.

Je déjeune d'un sandwich dans la chambre.  Vers 18h, je retourne à l'albergue pour discuter avec les autres marcheurs que je connais bien maintenant. Je vais ensuite faire un tour en ville qui est déserte et ressemble à un village mexicain tel que je les vois dans les films.
 
Le soir, je descend dîner au restaurant de l'hôtel. Je rencontre deux marcheurs-touristes (ils le revendiquent) vivant en Sud-Afrique : MARIANA et JURGEN. Ils m'invitent à leur table pour que nous dînions ensemble (j'avais déjà discuté avec eux il y a qq jours).
 
Lui est allemand et parle bien le français. Sa femme Sud-Africaine ou Rhodésienne (?) mais ne parle ni ne comprend le français.
 
La conversation est passionnante. JURGEN m'explique que dans sa jeunesse il a travaillé avec Serge KLARSFELD pendant 3 ans pour retrouver des nazis. Je passe une excellente soirée en leur compagnie et cette rencontre sera certainement une de celles qui me marquera. 
 
07h00 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
08h10 
 
 
 
 
 
08h45 
 
 
 
 
 
 
 
12h25 
 
 
 
 Hôtel Le Milenium
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Des statues antiques dans les fondations de l'albergue !
 
 
 
18h15 
 
 

via de la plata AP 111  Mariana et Jurgen

Posté par ceyac44 à 09:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 mai 2015

Samedi 16 mai : Torremegia ==> Mérida 15,5 kms


Il fait à nouveau très chaud. La marche de cette journée ne m'a pas laissé de souvenirs impérissables : de grandes lignes droites en partie sur du bitume. Le seul point de positif : l'étape est courte et va me permettre de visiter la très belle ville de Mérida et ses vestiges romains.

 
J'arrive à vers 10h à MERIDA après avoir fait une pause près du magnifique pont romain. Je croise "SPECTRE", une pèlerine grèque à la recherche de son avenir, qui porte un long voile transparent recouvrant sa tête et le haut de son corps jusqu'à la ceinture (elle ne veut pas bronzer). Je me dirige directement à l'office de tourisme pour récupérer un plan de la ville en traversant une grande partie de la ville. 
 
Finalement, je  décide de réserver à l'hôtel-restaurant EL TORERO qui est juste à côté du pont. Je retraverse donc la ville cette fois en sens inverse (chambre double 25 euros). Je suis content de mon choix car l'hôtel est bien, les proprios sympa et ma chambre est au rdc et donne sur une cour). J'en profite pour déjeuner au restaurant de l'hôtel puis je consacre l'après-midi à la visite des vestiges romains. Ils sont dans un très bon état de conservation. Je visite le théâtre, les arènes, le musée puis la ville qui est très belle. J'en profite pour faire mes courses.

06h50 :

 
 
 
9h30
 
 
 
 
10h10
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
14h45
 
 Le théâtre 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
15h10
 
 entrée des arènes
 
  
 
 
 
 
 
15h30
 
 Le musée
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
16h30
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
16h50
 
 
 
 
 
 
17h20
 
 
 
 
 

Posté par ceyac44 à 14:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
17 mai 2015

Dimanche 17 mai : Mérida ==> Aljucen 16 kms

Ce matin, je me suis réveillé à 7h00 à cause ou grâce au même couple qui comme hier après-midi, faisait une partie de jambes en l'air et dont le lit cogne contre mon mur :) J'ai vite pris un café con leche au comptoir du restaurant de l'hôtel puis j'ai commencé ma marche en franchissant à nouveau le pont romain.
 
En passant devant l'albergue de Mérida, je retrouve le français de Thouaré sur Loire. Il m'apprend qu'il arrête aujourd'hui le camino : ses pieds sont très abîmés par des ampoules. Déjà hier, il a fait l'étape en bus.
  
Je repars 10 minutes plus tard. Le chemin est sympa. Je passe devant l'aqueduc romain : séance photos obligatoire. De nombreuses cicognes nichent dessus. Puis le contournement de l'embalse de proserpina avec là encore des ruines romaines.
 
J'arrive à 12h00 pile à la casa rurale LA BOVEDA (28 euros) c'est un peu cher pour la prestation (pas de savon, aucun ingrédiant dans la cuisine) mais je suis seul. Cette solitude où je suis éloigné des albergues me fait du bien. J'avoue avoir du mal à m'habituer à la promiscuité des albergues et je suis totalement réfractaire à la course au lit.
 
Je pars vite faire mes courses dans une petité épicerie (pastèque, pain, thon et eau). Avec le paquet de pâtes qu'il me reste cela me fera le déjeuner et le dîner d'aujourd'hui.
 
Vers 15h00 je repars rejoindre le groupe que je connais bien  qui est à l'albergue ANALENA (qui est complète et qui a refusé des pèlerins arrivés l'après-midi). J'apprends par radio camino que Marc et Christine (les bretons de Rennes), l'australien WILLIAMS et le français de la Chapelle sur Erdre ont continué hier jusqu'à ALJUCEN. Ils ont donc fait TORREMEGA ==> ALJUCEN en une seule fois sans s'arrêter à MERIDA, comme moi, pour visiter cette ville. C'est dommage car les ruines romaines valaient bien un arrêt de quelques heures. J'ai vraiment l'impression que certains sont plus dans le défi physique que celui d'un pèlerinage (certes touristique !).
 
Il ne reste donc du groupe du début que : OTTO, MARIE, PIERA, FLAVIO, les 2 jeunes filles espagnoles et les 3 inséparables : Luc un belge, Manuel un espagnol et KONDO un japonais.
 
Je reste jusqu'à 17h15 à discuter puis je regagne la CASA RURALE. Vers 18h arrive un groupe de 4 personnes agées faisant parti d'un groupe plus important de 12 français qui marchent sans faire la totalité des étapes.
 
 
 07h50:
 
 
 
 
 
 755 kms
 
 L'aqueduc de Mérida
 
 
 
 
 
 
 
 10h00
 
 l'embalse de Proserpina
 
 
 
 
 
10h30
 
 
 
 
 
 
 
11h00
 
 
 
11h30
 
 El Carrascalejo
 
 
 
11h45
 
 
 
 
 
 
 
12h00
 
 
 
 
 
 
 

Posté par ceyac44 à 19:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
18 mai 2015

Lundi 18 mai : Aljucen ==> Alcuestar 20 kms

 
Comme le départ est trop tôt pour un petit déjeuner prévu dans le prix, la propriètaire m'a préparé un sandwich au saucisson et une orange. Tous n'ont pas eu ou n'auront pas cette attention. Je le mange avant de partir.
 
La marche se déroule sans problème à l'intérieur du parc national de CORNALVO dont les paysages rappellent encore la savane africaine.
 
De temps en temps, j'aperçois des bornes marquées d'un V P (VIA PECUARIA) : Celles ci indique le chemin et les limites à suivre pour la transhumance du bétail. Il est donc interdit de clôturer sur ces voies. Longtemps dans la région d'Extremadure (dont j'ignorais l'existence), je vais apercevoir ces bornes. Le camino suivra souvent ces chemins de transhumance. 
 
J'arrive à 12h00 au centre religieux La Casa de la Congregation de los Esclavos de Maria y de los Pobres qui s'occupe de personnes âgées et d'handicapés mais met également à la disposition des pèlerins une albergue donativo.
 
Nous sommes tous dans un très grand dortoir qui n'est pas sans me rappeler les hopitaux d'antan.
 
Je pars de suite faire mes courses puis ensuite comme d'hab c'est la douche et la lessive. En principe, le pèlerin type commence toujours par la lessive de façon à laisser le linge sècher pendant qu'il prend sa douche mais là, vu la chaleur, le linge est sec en 1 heure !
 
Beaucoup de pèlerins-randonneurs ont regroupé l'étape d'hier avec celle d'aujourd'hui, ils arrivent donc un peu plus tard vers 14h et remplissent l'albergue. Heureusement celle-ci est grande.
 
Je déjeune sur le coude à l'albergue qui est fermée de 14h30 à 15h30 de façon à laisser les religieux se reposer. L'après midi, on nous propose une visite guidée des bâtiments religieux et de l'hospice où il y a un atelier pour petits travaux de manutention. Ensuite, nous avons une messe suivie d'un repas en commun très sympathique.
 
Les hommes sont de corvées de vaisselle mais vu la taille de la cuisine  seuls 4 peuvent s'y tenir (dont moi) les autres s'éclipsent discrètement. La nuit a été moyenne.  
 
06h30 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
08h30 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
09h45 
 
 
 
Le groupe des 3 inséparables : 
de gauche à droite : LUC (un belge flamand), KONDO (un japonais) et MANUEL (un espagnol)
 
 
 
Pause d'un nouveau couple qui a rejoint le groupe en cours de marche : MAGALIE et son mari BERNT 
 
 
 
11h55 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
18h15 
 
 
  
 
 avec Otto
 
 
avec les 2 jeunes femmes espagnoles dont j'ignore les prénoms
 
 l
e groupe  réuni une dernière fois :
 
Au premier rang de gauche à droite : Juan Corena, Otto, Marie et Manuel
Au deuxième rang de gauche à droite : Bernt, Piera, les 2 espagnoles, Flavio et Magalie 
Au troisième rang : Luc 
 
 
 
 
 
 
 
repas en commun. 
 
 
 
Vue d'Alcuestar

Posté par ceyac44 à 15:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
19 mai 2015

Mardi 19 mai : Alcuestar ==> Valdesalor 26 kms

Avant de partir je prends un café au lait au distributeur puis je sors le premier pour rigoler car en principe je suis toujours le dernier. Je vais suivre le rythme du groupe pendant 2 heures ce qui me met en surrégime car je marche d'habitude beaucoup plus lentement. Vu le poids de mon sac à dos ce n'est pas malin et mon nerf sciatique coince dans mes lombaires.
 
La marche s'effectue dans des paysages agréables en passant sur plusieurs ponts romains ou moyenageux.    
 
J'arrive à l'albergue vers 12h00. je suis le 6è peregrinos ce qui me permet d'occuper un lit bas. Heureusement, car l'albergue se remplit vite et refuse bientôt du monde.
 
Je ressors boire une bière. Le groupe des habitués se reconstitue à l'albergue. Farnéante l'après-midi car il n'y a pas grand chose à visiter. Je dîne avec Otto d'un "plato combinado".     
 
 
06h15 
 
 
 
 Marie me double encore !
 
 
puis c'est au tour de Piera et Flavio
 
 
 
 
 
 
07h45 
 
 
Casa de Don Antonio : drole de nom pour un village 
 
 
 
 
 
Magnifique pont romain
  
 
 
 
 
 
 Borne militaire romaine ou  miliaro
 
Le nom de " miliario " vient du mot latin " millia passuum " = 1.000 " passionate " = 1.480 mètres environ.
 
 
08h40 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
  
Valdesalor : el puente viejo de Mocha 
 
Valdesalor au loin 
 
13h05 
 
 Albergue
 
 

Posté par ceyac44 à 18:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
20 mai 2015

Mercredi 20 mai : Valdesalor ==> Casar de Caseres 22 kms

Marie, Piera et Flavio se lèvent à 4h45, ce qui est très tôt même s'ils ne font pas de bruit, d'autres se réveillent et en font ! Conséquence : tout le monde est réveillé. Les lumières du dortoir sont allumées. Tant pis pour ceux qui voulaient encore dormir. Ce réveil à cette heure est ridicule car il n'y a que 22 km à marcher aujourd'hui. Pourquoi arriver devant l'albergue à 10h30-11h00. Personnellemnt, j'arriverai à 13h00 soit 2 heures après les premiers ! 
 
Les peregrinos qui ne font pas partie de notre groupe de départ râlent et ils ont raison !
 
L'étape d'aujourd'hui est sans intérêt. Un vent glacial venant du nord gèle mes mains. J'ai enfilé 3 couches de vêtements (2 tee-shirt et ma polaire).
 
J'arrive à Caceres vers 10h. Je visite un peu cette jolie ville mais je perd le chemin ce qui fait que je demande mon chemin à de nombreuses reprises. Le guide est très mal fait: il indique comme repère l'église St Jacques au lieu d'indiquer la plazza del Toros (les arènes) qui est le point central pour sortir de la ville. Je tourne plusieurs fois autour de l'église et avec d'autres pèlerins (que je ne connais pas) nous demandons notre chemin. Finalement avec un jeune couple d'espagnols et sur les indications d'un habitant, nous nous dirigeons vers les arènes, retrouvons les flèches jaunes. Nous pouvons enfin sortir de la ville.
 
La suite de la marche est sans intérêt.
 
Quand j'arrive à l'albergue, il ne reste ainsi qu'une place avant que l'hospitalière n'ouvre un troisième dortoir qui est mieux que les 2 dortoirs déjà occupés. Plusieurs petits malins déménagent ! L'albergue est donativo. Mais la promiscuité est grande et les lits  sont très rapprochés. Il faut payer et faire tamponner sa crédencial au bar d'à côté.
 
Je retrouve tout le groupe qui est déjà douché et lessive faite. Ce qui est bien quand on arrive longtemps après tout le monde, c'est que l'on a pas à attendre pour prendre sa douche (bon d'accord il y a un risque de ne plus avoir d'eau chaude ! ). Puis, je sors faire des courses. Je rencontre les 2 jeunes femmes espagnoles que je guide jusqu'à l'albergue. Je vais ensuite déjeuner au resto tranquillement en face de l'albergue (menu du jour pour 9 euros). Je  suis installé à l'ombre dans une jolie petite cour.
 
A la fin du repas, une grande partie du groupe arrive et s'installent à une table à côté de moi. Bien que j'ai fini, je me joins à eux pour discuter le temps qu'ils soient servis.  Puis je m'éclipse non sans avoir pris plusieurs photos .
Il faudra penser à mon retour de me renseigner sur un pèlerinage en Norvège. 
  
 
06h15 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
08h50  : CACERES est une très jolie ville
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
10h35 
 
 
 
 
12h15: Casar de Caceres est en vue
 
 
 
 
 
Belles allées pour se rendre au centre ville
 
  L'albergue (dans l'angle)
 
 
 
 La mairie
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Posté par ceyac44 à 19:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
21 mai 2015

Jeudi 21 mai : Casar de Caseres ==> Embalse d'Alcantara 22 kms

 Le départ a lieu au lever du jour vers 6h30. Les paysages aujourd'hui sont magnifiques.

 La construction de l'autoroute Madrid - Extramadure - Portugal m'oblige à faire des détours qui ne sont pas indiqués dans le guide. Heureusement le flèchage a été modifié et est correcte.
 
L'arrivée devant l'embalse d'Alcantara (une embalse est une retenue d'eau artificielle causée par un barrage)  se fait en marchant sur la route pendant plusieurs kilomètres. Heureusement, il n'y a pas beaucoup de voitures. Au loin, je peux voir la construction de 2 ponts qui serviront à franchir des vallées. C'est spectaculaire. les grues servant à la construction des tronçons, sont  posées directement sur le dernier troncon construit.
 
La grande albergue municipale est fermée pour cause d'une rentabilité insuffisante. Cela oblige beaucoup de pèlerins à rallonger l'étape. Heureusement, il y a un très beau gîte privé spécialisé dans les séjours de pêche et tenu par des français juste à côté. Dommage, la piscine n'est pas disponible pour un petit bain. La vue sur l'embalse est magnifique.
 
L'après midi est très reposante dans ce lieu qui me rappelle certains paysages de Grèce. Je fais un petit tour pour voir la grande et moderne albergue municipale fermée.
 
Je partage la même chambre avec Marie; j'occupe le lit supérieur.

Le soir, le dîner est simple : salade, pâtes et une glace.
 
 
 06h30 :
  
 
 
 
 
 
08h00 :
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
10h00 : 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
10h50 :
 
 
 
 
 
 
 
L'embalse d'Alcantara 
 
11h15 :
 
 
 
Je n'avais jamais vu la construction d'un pont : impressionnant ! 2 ponts sont simutanément en construction.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 12h30 :
 
 
 
Le très beau gîte  "Hostal Alcantara Pesca Evasion" 37 euros pour 2 menu pèlerin à 7 euros
 
 
 
 17h10 :
 
 l'albergue municipale fermée
 
 

22 mai 2015

Vendredi 22 mai : Embalse d'Alcantara ==> Grimaldo 21 kms

 Après un bon petit déjeuner compris dans le prix de la demi-pension, je démarre à 7h30 avec un fort vent froid qui souffle de face.

 Très forte montée sur 500 mètres dès le départ. Beaux paysages. je traverse une forêt de sapins puis de chênes liège.
 
J'arrive à 13h à l'albergue où tous sont déjà arrivés Otto, Marie, Piera, Flavio, Magalie et Bernt. Douche, lessive et comme hier je déjeune d'un sandwich au jambon. Je n'ai pas pris de note sur la soirée.
 
 
07h30 :
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
mon sad et mon bâton
 
10h00:  
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
11h00: 
 
 
La Fuente de la republica 
 
 
 
 
 
 
 
11h25 : 
 
 
 
 
 
13h05 : 
 
 
 
 

Posté par ceyac44 à 19:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
23 mai 2015

Samedi 23 mai : Grimaldo ==> Galisteo 20 kms

Le groupe est maintenant bien constitué. Nous allons rester ensemble à 7 les prochains jours. Du groupe inital qui est parti de Séville le 7 mai il ne reste que 5 peregrinos : Marie la française, Otto l'allemand, Piera et Flavio les italiens et moi. Magalie et Bernt franco-allemand nous ont rejoint plus tard.
Les autres ont une ou deux journées d'avance sur nous : Luc le belge flamand, Rondo le japonais, Christine et Marc les rennais,  Juan Corena le basque espagnol, les 2 jeunes femmes espagnoles et Manuel les espagnols et Williams l'australien. Nous ne les reverrons plus.
 
Ce matin, je prends un chemin différent du groupe. En effet, il y a 2 possibilités. Celui du groupe permet un raccourci mais le propriètaire du terrain sur lequel passait le camino a interdit le passage des pèlerins pour la raison que ceux-ci refermaient mal les barrières après leur passage et que du bétail s'était échappé. Le groupe décide quand même d'emprunter cette option. Moi plus sagement, je choisi de prendre le chemin "officiel". J'apprendrai le soir que le passage des clôtures n'a quand même pas été facile mais a bien fait rigoler les peregrinos quand ils ont dû escalader les barrières.
 
RAS sur le chemin qui se déroule dans de très beaux paysages sauf à l'arrivée où il faut faire 5 kms de route. L'albergue municipale où nous dormons est petite et il n'y a rien pour préparer le dîner. Nous allons faire des courses. J'achète une tortilla. Marie ayant eu la même idée et nous voilà avec 2 tortillas. Une fois réchauffés à la poêle, cela nous fera le déjeuner puis le dîner.
 
J'achète également une bouteille de vino blanco, des olives et de la poulpe farcie pour préparer un petit apéro que je prends vers 18h en compagnie de Magalie, Bernt, Marie et Pierra (les autres se reposent).
 
Il reste un lit dans l'albergue. De nouveaux marcheurs sont arrivés que je n'avais encore jamais vus notamment une américaine qui a les pieds dans un triste état à cause d'ampoules infectées.

Je vais rapidement faire un tour en ville en faisant le tour des remparts qui ceinturent la ville.  
 
 
06h40 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
09h15 :
 
 
 
 
 
 
 
 
 
10h00 : 
 
 
 
 
 
10h00 : Riolobos
 
 
 
10h45 : 
 
 
 
 
 
11h40 : 
 
 
 
12h00 Galisteo : 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Posté par ceyac44 à 14:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
24 mai 2015

Dimanche 24 mai : Galisteo ==> Oliva de Plasencia 32 kms

Après une nuit très difficile causée par les énormes ronflements d'un marcheurs espagnol qui m'ont obligé d'aller dormir malgré mes boules quiès sur le canapé de la salle à manger jusqu'à 2h30. Ensuite, les ronflements étant plus légers, je suis retourné dans mon lit.

 Je marche seul jusqu'à Carcaboso où je retrouve le groupe qui prend son PDJ à la terrase d'un bar.  Puis, ensemble nous marchons sur le camino qui là encore rappelle la savane africaine. De nombreuses barrières sont à ouvrir et à refermer.
 
Arrivé à 6 kms d'OLIVA DE PLASENCIA, le groupe a choisi de téléphoner au propriètaire de l'albergue pour qu'ils viennent les chercher en voiture, leurs évitant ainsi de marcher 6 kms sur la route. Personnellement, je choisi de continuer à pied (je suis le seul). Sous le soleil et les nombreuses voitures (dont une me frôle en doublant une autre à la sortie d'un virage), j'avoue que ce choix n'était pas le meilleur que j'ai fait !
 
Je ne dors pas à l'albergue, mais dans une chambre au gîte rural du même propriètaire.
 
Le soir, Piera nous cuisine de délicieuses pâtes et nous prenons notre repas en commun.  
 
06h30: 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
09h15 : 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 Piera et Flavio
 
11h00 : 
 
 
 
 
  
 pause déjeuner
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
12h45 : 
 
 
 
 
 
 
 
 
14h15 :
 
 
 
 
 
 
 
 
 
20h00 : 
 
 

214 spaghettata Une photo envoyée par Piera

 
 
 
 

Posté par ceyac44 à 17:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,