Après 1.000 kms et un mois et demi à marcher sur la via de la plata et le camino Sanabria, voici le terme de mon voyage. 

Je n'ai pas pris de note. J'arrive vers 13h00 devant la cathédrale. C'est la troisième fois que je vis cette arrivée. même si l'émotion n'est pas aussi forte, il y a une belle joie interne à avoir accompli sans gros problème ce pèlerinage.

Quelques selfies sur la place et je file chercher ma compostela. La file d'attente est longue mais le bureau des pèlerins est bien fourni en volontaires qui délivrent l'attestation du chemin parcouru. Deux heures d'attente environ. Ensuite, je retrouve Marie et Patrick qui sont déjà arrivés pour des photos devant la cathédrale. Marie va partir demain de Santiago. Avec Patrick, nous avons trois jours devant nous. Nos vols sont pour le mardi 23 juin. J'avais prévu 3 jours de rab en cas de problème dont je n'ai pas eu besoin.

Je propose à Patrick de nous rendre en car à MUXIA dimanche (je réserve FISTERRA pour le camino frances que je n'ai pas encore fait). De plus, je dois rencontrer mes 3 italiens et récupérer mon appareil photo lundi.

  

 07h10 :

 

 

 

 

 

10h00 : 

 

 

 

 

 

10h20 : la cathédrale au loin 

 

 

 

13h00 : 

 

 

 

 

 

 

 

La file d'attente pour obtenir la Compostela : en haut dans la rue.Een bas dans la cour. 

 

 Beau bâton de pèlerin.

 

Mes 3 derniers compagnons de marche. Patrick et Marie la seule avec qui j'ai fais le chemin de bout en bout soit 1.000 kms. Nous nous sommes rencontrés seulement quelques kilomètres après Séville en visitant les ruines d'Italica soit 11,2 kms après le départ ! 

 

 

La rue de mon hôtel bien placé à qq dizaines de mètres de la cathédrale. Calme et propre. 

 

Ma chambre 

 

 

Le café où j'ai pris mon PDJ chaque matin à Santiago. Souvenirs du camino primitivo avec Nadine.