Marche tranquille sous un beau soleil. L'étape de 27,5 kms est relativement longue.
En arrivant au ponte de Taboada, je décide de faire une pause déjeuner car il est midi. L'endroit est beau. Un oiseau n'arrête pas de siffler. Son chant est très agréable. Je suis bien à l'ombre.
Un groupe de femmes anglaises passent devant moi. Elles portent de légers sacs à dos. J'échange qq mots avec elles. 
 
J'arrive vers 14h30 à l'albergue Turistico Casa del peregrino qui est très bien. Je retrouve Patrick sur la terrasse coté rue en très de siroter une bière. Je le retrouve qq minutes plus tard pour trinquer avec lui. Je partage ma chambre avec Marie.
Alors que je discute avec Marie et Patrick, j'ai mon téléphone portable qui sonne. Au bout, un peregrino italien parlant français qui  m'annonce que son camarade de marche, également italien, a retrouvé mon appareil photo. Il a lu mon unique affiche laissée dans l'albergue de CEA. Après maints remerciements, nous nous donnons rendez-vous lundi prochain face à la cathédrale de Santiago. Le lendemain, je recevrai un autre appel d'une pèlerine qui me donnera les coordonnées de l'italien mais celui-ci avait déjà pris contact avec moi. Quelle joie est la mienne. Les photos de mon camino retrouvées grâce à une unique affiche. Encore une drôle de coïncidence comme il m'en est arrivée déjà lors de mes précédents caminos.
 
Le soir, je dîne avec Patrick. 
 
07h30
 
 
      Santiago 61 kms
 
 
 
 
 
08h10 PUXALLOS :
 
 
Des statues géantes de St Jacques ou des calvaires dans un jardin de particulier. Je l'ai déjà vu ailleurs sur le camino.
Cela fait partie du foklore jacquaire. Ce n'est pas forcément de bon goût. 
 
 
 
 
 
10h30 : 
 
 
 
 
 
10h42 : A XESTA 
 
 
 
 
 
 
 
12h30 Ponte da Taboada :
 
 
 
 
Une agréable pause où je déjeune. Un oiseau siffle. J'ai beaucoup aimé cette pause. 
 
 
 
Une portée de chatons. 
 
13h30 Eglise SANTIAGO de TABOADA : 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Patrick, l'homme à la pipe 
 
 
Un allemand "déguisé" en pèlerin du moyen-âge ! C'est celui qui se baladait en slip avec ses yeux pervers :) !
 
Les 2 peregrinos italiens. Celui de droite a retrouvé mon appareil photo. celui de gauche m'a téléphoné. Le troisième les prends en photo. Tous les 3 parlent français. Après leur appel, ils se sont pris en photo avec mon appareil à mon intention. Un beau souvenir !